AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les jeux de prolétaires deviennent des armes mortelles [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Romans

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 27/08/2014
Localisation : Accroché à Haruhi *w*

MessageSujet: Quand les jeux de prolétaires deviennent des armes mortelles [Libre]   Sam 30 Aoû 2014, 16:32

Quand les jeux de prolétaires deviennent des armes mortelles


-Aaah, quel ennui..

Un soupir et une plainte. Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ça, surtout dans ce lycée, ou tout était bon pour s'amuser. A vrai dire j'étais en ce moment même vissé à une chaise, en train d'assister à un cours de mathématique. Normal de s'ennuyer dans ce cas la. Je regardais ma montre, mais le temps sembla passer beaucoup plus lentement ainsi, en guettant le moindre mouvement de la part des aiguilles. Si j'étais dans mon pays, en Angleterre, je serais actuellement en train de siroter une délicieuse tasse de thé de la plus grande qualité qui soit..

Je relâchais un nouveau soupir et jetais un regard par la fenêtre. Il faisait beau, j'avais grandement envie d'aller dehors. A cette pensée, la sonnerie tinta à travers l'établissement, comme pour me soutenir dans cette idée la. J'esquissais un sourire, amusé, et me levais en prenant mes affaires. D'un pas sur, je quittais la salle de classe et m’engouffrait dans les somptueux escaliers pour finalement arriver dans les terrains gazonneux de l'académie. Cet endroit était aussi accueillant qu'une douce étreinte : les oiseaux chantaient, le soleil brillait et une douce brise faisait frémir les feuilles d'arbre. Au sol, se trouvait une balle. Avec ça, on était censé pouvoir jouer à des jeux de prolétaires. Ces derniers temps le Host Club s'y essayent souvent, par ailleurs. J'en avait déjà vu, des prolétaires, jouer  avec une balle. En voir une sous mes yeux me donna l'envie de faire comme eux. Prit dans un élan de joie (et de folie peut être, un peu) je saisissait la balle et la lançais de toute mes forces dans une direction aléatoire. Je l'avais perdue de vue, mais l'affolant bruit d'une vitre se brisant en mille morceaux me laissa deviner qu'elle avait atterrie au mauvais endroit. 

-AAAH !

Paniqué, je prit un air innocent tout en sifflotant une mélodie entraînante, les mains derrière le dos.

-C'est..C'est pas moi...

Embarrassé, je cherchais du coin de l’œil la vitre qu'avait percutée la balle. D'après son emplacement c'était une fenêtre de la troisième salle de musique. Celle du Host Club !
Si un de mes hôtes chéris venaient à être blessés par ma faute, ce serait.. AAAH ! Je n'ose même pas y penser.

Même en faisant de mon mieux pour dissimuler ma gêne et mon stress, la goutte sur mon front et mon sourire plus que niais me dénonçaient. Tout un tas de scénarios tous plus horrible les uns que les autres défilaient dans ma petite tête creuse. Je commençais même à gesticuler sans m'en rendre compte, affolé. Et si j'avais commit un meurtre ? Et si Haruhi avait été blessé ? Et si, et si... 

Complètement anéantit par ma propre imagination je me frappais la tête contre un arbre.

-Je suis un moooonnnstre !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand les jeux de prolétaires deviennent des armes mortelles [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etude de marché pour une boutique à thème médiéval
» le combat medieval
» La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu ▬ Libre
» Quoi faire quand on a fini le jeux?
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouran Highschool :: Ouran High School :: Cour et jardins :: Terrain gazonneux-
Sauter vers: